top of page
header.png

Indice mondial de l’innovation 2022, la France perd du terrain mais se place tout de même 12èm

Tableau des classements selon l'indice mondial de l'innovation

Qu’est-ce que l’indice mondial de l’innovation ?

L’Indice mondial de l’innovation (Global Innovation Index en anglais) est une mesure annuelle de l’innovation publiée par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), l’INSEAD et la Confédération des industries indiennes (CII).

Il a été créé en 2007 et mesure la performance en matière d’innovation de plus de 130 économies dans le monde, en utilisant une série d’indicateurs tels que les dépenses en recherche et développement, les brevets, la qualité des institutions, les compétences techniques, l’accès au financement et les résultats économiques.

L’Indice mondial de l’innovation 2022 analyse les tendances mondiales de l’innovation dans un contexte de pandémie de COVID-19, de croissance économique ralentie et d’autres défis en constante évolution. Le rapport présente un classement des résultats d’innovation de 132 économies, en mettant en évidence leurs forces, faiblesses et écarts dans les mesures de l’innovation.


Quels sont les pays qui tirent leur épingle du jeu, malgré les crises sanitaires, sociales et économique de ces dernières années ?

L’édition 2022 de l’Indice mondial de l’innovation s’intéresse à l’effet induit de l’innovation dans trois domaines clés : la productivité, la croissance économique et le bien-être de la société dans les prochaines décennies. Le rapport pose la question suivante : la stagnation et la faible croissance sont t-elles vouées à perdurer ou sommes-nous à l’aube d’une nouvelle ère, où l’ère numérique et la “deep science” relanceront l’innovation et provoqueront une reprise de l’économie et de la productivité?

C’est en Europe que se trouve le plus grand nombre de leaders en matière d’innovation – 15 au total – qui se classent parmi les 25 premiers. Sur les 39 économies européennes concernées, 12 ont progressé au classement cette année : Pays-Bas (5e), Allemagne (8e), Autriche (17e) Estonie (18e), Luxembourg (19e) Malte (21e), Italie (28e), Espagne (29e), Pologne (38e), Grèce (44e), République de Moldova (56e) et Bosnie-Herzégovine (70e). La France passe de la 11 ème à la 12 ème place juste derrière la Chine (qui gagne une place)


Image sur l'innovation

Quelles nouvelles vagues d’innovation en 2022 ?

L’Indice mondial de l’innovation 2022 met en avant deux nouvelles vagues d’innovation : la première se base sur les superordinateurs, l’intelligence artificielle et l’automatisation, qui promet un impact significatif sur la productivité dans tous les secteurs, y compris les services, et contribuera à des avancées scientifiques majeures dans toutes les disciplines fondamentales. La seconde vague est celle de la « Deep Science », qui repose sur des percées en biotechnologie, nanotechnologie, nouveaux matériaux et autres sciences, et révolutionne les innovations dans quatre domaines essentiels pour la société : la santé, l’alimentation, l’environnement et la mobilité.


France, son point faible = ses institutions, son point fort c’est son industrie créative

En France, comme ailleurs, la crise sanitaire n’a néanmoins pas eu les mêmes conséquences selon les secteurs. Les entreprises produisant des logiciels, des technologies de l’Internet, des outils de communication, du matériel informatique et électrique ou encore des produits pharmaceutiques ou biotechnologiques, ont augmenté leurs investissements dans l’innovation et renforcé leurs dépenses en Recherche & Développement. A l’inverse, les entreprises des secteurs durement touchés par les mesures de lutte contre la pandémie – à savoir les transports et les voyages – ont réduit leurs dépenses d’innovation.

Dans le classement effectué par l’Indice mondial de l’innovation, la France arrive 6 ème mondiale dans la catégorie « produits de la créativité » (creative outputs en anglais). Cette catégorie fait référence aux résultats tangibles de l’innovation dans les domaines de la culture et de la créativité, tels que les productions artistiques, les films, les programmes télévisés, la musique, les livres, les jeux vidéo, les logiciels de création, etc.

Cette catégorie évalue la contribution de ces industries créatives à l’économie, notamment en termes de chiffre d’affaires, de création d’emplois, de commerce extérieur et de rayonnement culturel (avec des indicateurs tels que la valeur ajoutée des industries créatives, les exportations de produits culturels, les dépenses en recherche et développement dans ces secteurs, le nombre de titres déposés auprès des offices de propriété intellectuelle, etc.).

France innovation industrielle

Toujours pas de pétrole en France, mais de la créativité, ça, oui.

コメント


bottom of page